NOUVELLE ANNÉE, NOUVELLE PEAU : VOTRE CONSULTATION OFFERTE
Réservez votrensultation et votre 1ère séance de laser à la suite !
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
Ray Journal
22
August
2022

Peut-on faire un détatouage en étant enceinte ou pendant l’allaitement ?

Chez Ray studios, tous les médecins sont formels : il ne peut y avoir de traitement de détatouage durant une grossesse. C’est une contre-indication qui ne peut être écartée et qui nous incite bien souvent à refuser (temporairement) des patientes lors des rendez-vous d’information. En revanche pour ce qui concerne l’allaitement, rien n’indique que vous ne puissiez pas suivre de traitement en même temps.

En 3 mots

Il est vivement conseillé d’éviter de se lancer dans un traitement de détatouage (ou de le continuer) en période de grossesse.
En cas d’allaitement en revanche, il est possible de suivre un traitement. Il faut néanmoins attendre quelques mois après l’accouchement.
Si vous démarrez une grossesse après le début d’un traitement, pas d’inquiétude ! Vous pourrez le reprendre en temps voulu.
En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Lier séances de détatouage et grossesse est contre-indiqué lorsque le traitement se fait au laser, même avec les machines dernier cri comme chez nous. Cette règle concerne aussi toutes les méthodes de détatouage. En réalité, que l’on parle de l’utilisation d’acide lactique ou de crème antitatouage, pour ne citer qu’elles, y avoir recours n’est jamais recommandé, que vous soyez enceinte ou non !

Si vous êtes enceinte, la seule et unique recommandation est donc de patienter quelques mois afin d’éviter des effets secondaires indésirables et protéger votre peau. En cas d’allaitement en revanche, il n’y a pas de contre-indication.

Pourquoi le détatouage au laser n’est pas recommandé durant la grossesse

En premier lieu, il est nécessaire de rappeler de quel traitement il est question. Le détatouage au laser est un traitement au cours duquel les particules d’encre présentes dans le derme (la couche intermédiaire de la peau, celle située sous l’épiderme) sont fragmentées. À la suite de cela, elles sont réduites en microparticules (donc plus faciles à éliminer par le corps), rejoignent le système lymphatique avant d’être évacuées naturellement. 

Nous sommes donc en présence d’un traitement sans danger s’il est réalisé par un médecin compétent en médecine esthétique dans un environnement adéquat, mais cela reste une procédure qui n’est pas anodine et peut avoir un vrai impact sur la santé de la patiente. Or la grossesse entraîne des modifications hormonales chez la future maman qui rendent risquée l’exposition à une source de rayonnement comme le laser. Cela peut créer des effets secondaires imprévus comme le rejet du traitement ou des réactions cutanées.

Parmi les effets secondaires récurrents on peut citer l’apparition de cloques, de rougeurs ou d’irritations sur la zone traitée, voire de rupture des vaisseaux sanguins sous cutanés. Dans tous les cas, le traitement reste sans risque pour le bébé à naître ou le nourrisson puisque seule la peau de la maman est concernée. Néanmoins les risques encourus, même s’ils ne concernent que la mère, ne valent pas la peine de précipiter le début d’un traitement en cas de grossesse, sauf raison exceptionnelle relevant de l’appréciation du médecin.

Quand démarrer ou reprendre un traitement de détatouage après une grossesse

Les médecins chez Ray studios recommandent donc de commencer ou reprendre un traitement de détatouage au laser quelques mois après la naissance. Ce délai permet au corps de revenir à un niveau hormonal normal et donc de limiter les effets secondaires indésirables liés à la fragilité de la peau qu’une poussée hormonale implique. Il vous faudra consulter un médecin pour déterminer à quelle période précise le traitement pourra être démarré. À noter que le délai entre les séances importe peu, vous ne perdrez donc pas le bénéfice des séances précédentes, même après plusieurs mois d’arrêt.

Les séances sont en revanche sans danger pour le nourrisson allaité, aucune étude scientifique n’ayant déterminé à ce jour que les particules d’encre éliminées pouvaient se retrouver dans le lait maternel. 

Dans le cas particulier où vous auriez découvert votre grossesse peu de temps après avoir réalisé une séance de détatouage, il n’y a pas d’inquiétude à avoir si vous ne constatez pas d’effets secondaires ! Comme précisé précédemment le traitement est également sans danger pour l’enfant à naître, car il est peu probable que l’utilisation du laser ait une influence sur la gestation. Aucune malformation n’a en effet pu être constatée jusqu’à présent après l’utilisation du laser. Néanmoins, en cas de doute, vous pourrez toujours contacter l’un de nos médecins qui saura vous informer et vous orienter au mieux. 

D’ailleurs vous pouvez à tout moment réserver un premier rendez-vous d’information, préalable à toute séance de détatouage, avec l’un des médecins de chez Ray studios. Lors de cet entretien le médecin répondra à toutes vos questions, vous préviendra en cas de contre-indication et vous expliquera tout le déroulement du traitement, notamment le nombre de séances nécessaires.

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter au 01 60 20 27 93 ou à réserver un rendez-vous d'informations en cliquant ici.