NOUVELLE ANNÉE, NOUVELLE PEAU : VOTRE CONSULTATION OFFERTE
Réservez votrensultation et votre 1ère séance de laser à la suite !
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
Ray Journal
11
November
2022

Le détatouage au laser provoque-t-il des effets secondaires ?

Il existe aujourd’hui beaucoup d’idées reçues sur le détatouage, notamment sur le fait que les séances au laser sont douloureuses et qu’elles provoquent des effets secondaires. Certes, une séance de détatouage est un acte médical et n’est donc pas anodine, mais il est temps de déconstruire ces nombreux a priori !

En 3 mots

Le traitement au laser peut présenter quelques effets secondaires, comme des rougeurs ou des démangeaisons, mais celles-ci s’estompent en général au bout de quelques jours.
Avec le laser, les effets secondaires lourds sont extrêmement rares. Ce sont les autres méthodes de détatouage qui présentent des risques plus élevés, surtout si elles ne sont pas réalisées par des médecins !
Suivez scrupuleusement les recommandations et prescriptions de votre médecin pour assurer une bonne cicatrisation de la zone concernée après un traitement.
En cas de doute ou d’effet indésirable persistant, appelez-nous ! Nos médecins seront toujours disponibles pour vous orienter au mieux.

Le détatouage est un acte médical relativement récent et n’est proposé que depuis quelques dizaines d’années. Avant cela, quelques rares méthodes traditionnelles (et non recommandées à ce jour) existaient déjà, mais mieux valait être sûr de votre choix, car la disparition complète du tatouage était peu probable ! Depuis, de nombreuses techniques ont été expérimentées et améliorées. La médecine esthétique a fait de grands progrès dans cette branche au cours des dernières années. Aujourd’hui la technique la plus avancée est le détatouage au laser picoseconde. C’est celui que nous utilisons chez Ray studios, car il n’y en a pas de meilleur ! Il est très efficace et présente très peu d’effets secondaires. 

Le détatouage au laser est aujourd’hui de loin le plus sûr et le plus efficace

Les idées reçues concernant le détatouage au laser ont souvent pour origine les témoignages de patients ayant utilisé d’autres méthodes pour se faire détatouer, comme le détatouage à l’acide lactique ou pire, comme les crèmes anti-tatouage et autres “méthodes maison”. Il est vrai que ces procédés présentent des effets secondaires qui peuvent être très graves. Nous avons d’ailleurs consacré un article consacré aux différentes méthodes de détatouage. Lisez-le attentivement si vous envisagez d’expérimenter une autre technique !

Ces effets secondaires graves ont deux origines. La première est liée à la technique elle-même : le détatouage par destruction chimique par exemple, à l’acide lactique ou glycolique, porte déjà un nom qui devrait inviter le patient à la prudence. Il consiste à injecter de l’acide directement dans la peau afin d’extraire les pigments via une réaction des tissus. Cette réaction peut être de tout ordre : de la simple rougeur à la cloque, voire à la brûlure. Ces effets secondaires ont été documentés par le Haut Comité de la Santé publique en décembre 2020 dans un rapport officiel et sont donc bien réels. Ne parlons même pas des crèmes anti-tatouage, dont la composition chimique est très souvent obscure !

La seconde origine des effets secondaires graves est la mauvaise pratique de personnes qui s’improvisent professionnels de santé. Le détatouage est un acte médical très sérieux, qui ne peut en aucun cas être pratiqué chez soi et/ou par une autre profession que celle de médecin, qui est le seul autorisé en France à faire cette intervention. S’adresser à toute autre personne se disant spécialiste, c’est donc s’ouvrir à de véritables risques d’effets secondaires graves et irréversibles. 

À quels effets secondaires s’attendre après un détatouage au laser ? 

Rassurez-vous, en ce qui concerne le détatouage au laser, les effets secondaires sont très limités et disparaissent sur le court terme. Cela pour la simple et bonne raison que c’est la technique la plus efficace et sûre disponible aujourd’hui, et qu’elle est exclusivement réalisée par des médecins ayant reçu une formation adaptée. La probabilité que vous ayez des complications similaires à celles pouvant apparaître après le recours à une autre technique de détatouage est extrêmement faible. 

Chez Ray studios, les médecins peuvent prescrire une crème analgésique à appliquer une heure avant la séance pour atténuer les sensations de chaleur et de picotement au passage du laser. Ils peuvent également avoir recours durant la séance au Ray Spark, une technologie d’ondes acoustiques hydrauliques qui accélère et facilite la cicatrisation.

Les lasers émettent des pulses d’une durée très courte (de l’ordre du picoseconde pour le picolaser) à haute intensité lumineuse, permettant la fragmentation de pigments d'encre en petites particules par chauffage rapide (dit effet photoacoustique). Ces particules sont ensuite digérées par les macrophages, cellules dont le rôle est de détruire les cellules étrangères. Elles rejoignent ensuite le réseau lymphatique pour une élimination de l'encre par voie naturelle.

Des rougeurs apparaîtront donc sur la zone traitée. Des petites cloques ou croûtes peuvent aussi exceptionnellement se former, mais elles sont sans danger et sans effet à moyen et long terme. Si de petites cloques apparaissent, surtout ne pas chercher à s’en débarrasser ! Elles disparaîtront d’elles-mêmes au bout de quelques jours. L'important est de respecter le protocole prescrit par votre médecin en appliquant la crème, remise lors de votre séance de laser, quotidiennement jusqu'à cicatrisation complète.

Il peut également, en fonction de certains facteurs comme le phototype du patient (couleur naturelle de la peau), le paramétrage du laser ou l’exposition au soleil, y avoir une hypopigmentation (éclaircissement) ou hyperpigmentation (assombrissement), soit un changement temporaire de la couleur de la peau. Pas d’inquiétude cependant, ces dyspigmentations sont transitoires et disparaissent dans la majeure partie des cas en quelques semaines voire quelques mois. Les cicatrices ou changements de pigmentation définitifs de la peau sont, eux, extrêmement rares.

Que faire en cas d’effets indésirables persistants après une séance ?

Après chaque séance, le médecin qui aura réalisé le traitement vous donnera toutes les recommandations à suivre, notamment en ce qui concerne la protection et l’hydratation de la peau. Si les séances sont en général espacées de huit semaines, c’est pour permettre au corps d’évacuer toutes les particules d’encre traitées. La cicatrisation, elle, est beaucoup plus rapide ! Les rougeurs sur la peau s’estompent déjà au bout de 24 à 48h. Quelques semaines après une séance, la peau retrouve son aspect normal.

Il est possible que des effets indésirables persistent au-delà de la période estimée par le médecin, même si cela reste très rare. Cela peut résulter d’une mauvaise hydratation, d’une trop forte exposition au soleil ou d’une mauvaise hygiène de la zone traitée, dû à un nettoyage trop superficiel. Dans un tel cas, n’hésitez pas à nous contacter ! Appelez-nous en journée au 01 60 20 27 93 du lundi au samedi ou envoyez-nous un mail à contact@ray-studios.com, avec un descriptif détaillé des effets secondaires et éventuellement des photos de la zone détatouée. Un médecin se chargera rapidement de vous orienter sur la marche à suivre pour apaiser vos douleurs et faciliter la cicatrisation.

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter au 01 60 20 27 93 ou à réserver un rendez-vous d'informations en cliquant ici.