NOUVELLE ANNÉE, NOUVELLE PEAU : VOTRE CONSULTATION OFFERTE
Réservez votrensultation et votre 1ère séance de laser à la suite !
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
⚡️ NOS STUDIOS SONT 100% DÉDIÉS AU DÉTATOUAGE LASER ⚡️
Ray Journal
23
August
2022

La pommade de détatouage est-elle efficace ?

Depuis quelque temps, les crèmes de détatouage se multiplient sur le net, se présentant comme LA meilleure solution pour retirer un tatouage. Disponibles à des prix défiant toute concurrence, elles seraient une alternative “douce” aux techniques pratiquées par les médecins. Mais est-ce réellement possible d’effacer un tatouage avec une crème ? De quoi est composée cette pommade de détatouage ? Est-elle sans risque ? Faisons le point sur ce mystérieux produit…

En 3 mots

Il n’existe aucune étude scientifique sérieuse démontrant l’efficacité de la pommade de détatouage.
Cette méthode agit uniquement sur l’épiderme, c’est-à-dire sur la surface de la peau, et non dans le derme où sont logés les pigments.
La composition des produits n’est pas toujours clairement indiquée sur les sites de vente en ligne, mais il s’agit généralement d’agents éclaircissants.
Les personnes tentant d’enlever un tatouage avec une crème s’exposent à des risques de dépigmentation de la peau et de brûlures.

Qu’est-ce que la crème de détatouage et qui la propose ?

Il s’agit d’un baume à appliquer sur la peau en effectuant de légers massages. Il existe plusieurs marques sur le marché, qu'il est possible de se procurer sur des sites de vente en ligne classiques, qui affichent des tarifs et des slogans accrocheurs comme : “élimination efficace des tatouages”, “efficace et sans douleurs”.

Elles détiendraient des composants “naturels”, issus de “recherches scientifiques de pointe” que les marques se gardent pourtant de dévoiler. L’une d’entre elles serait faite à partir de bave de crapaud et d’une résine rouge appelée sang de dragon. Étrangement, malgré les soi-disant vertus extraordinaires de leur pommade de détatouage, les vendeurs semblent parfois omettre de préciser la composition exacte de cette dernière.

À en croire Internet, pour moins de 20€, vous pouvez effacer un tatouage avec une crème à la fois naturelle, hypoallergénique et indolore, laissant la peau "douce" et "lisse", comme s’il s’agissait d’une crème hydratante miracle. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il faut toujours se méfier des miracles… Si ce produit est aussi efficace et peu coûteux, comment se fait-il qu’il ne soit pas encore parvenu à détrôner les autres techniques de détatouage ?

Qu’en pensent les médecins spécialistes ?

Les médecins se montrent beaucoup plus réservés quant à l’efficacité de ces substances. Selon eux, enlever un tatouage avec une crème ne révèle non pas du miracle, mais du mirage, et ce, pour deux raisons :
- il faudrait que le produit actif pénètre jusqu’au derme ;
- il faudrait que ce “traitement” ait le pouvoir de stimuler les cellules macrophagiques pour qu’elles détruisent l’encre.

En réalité, ces pommades possèdent généralement des agents éclaircissants, faisant effet uniquement sur l’épiderme, et de l’acide salicylique - un composant utilisé pour éliminer des verrues. Vous vous exposez donc à des risques de brûlures, de cicatrices et de dépigmentation de la peau.
Par ailleurs, les photos avant-après présentées sur les sites sont souvent photoshopées : ce sont des publicités racoleuses et malhonnêtes, jouant sur la crédulité et le désespoir des personnes.

Non seulement la pommade de détatouage peut être considérée comme du charlatanisme pur et dur, mais en plus de cela, elle n’est pas sans risque pour votre peau ! Les seuls crèmes utiles en cas de détatouage sont les gels anesthésiants à appliquer avant un traitement au laser.

S’il est vrai qu’en 2015 la presse relatait les expérimentations scientifiques d’Alec Falkenham, un étudiant canadien ayant mis au point une crème de détatouage nommée Bisphosphonate Liposomal Tattoo Removal, il semblerait que cette information ait fait beaucoup de bruit pour peu de choses. En effet, n'ayant pas encore fait ses preuves, la crème n’est pas en vente sur le marché pour le moment. L’objectif de l’étudiant était de faire disparaître progressivement les tatouages en attirant de nouveaux macrophages vers les cellules pigmentées, afin de les transporter vers les ganglions lymphatiques et de les éliminer.

Quelles sont les alternatives crédibles ?

Le laser

En matière de détatouage, il est conseillé de se tourner vers des méthodes reconnues, comme le laser, se pratiquant uniquement auprès d’un médecin esthétique. Contrairement à ce qu’affirment certains vendeurs de crèmes de détatouage, le laser est peu invasif et ses effets secondaires sont moins nombreux que pour les autres procédés existants. Les pigments sont fragmentés en petites particules qui sont ensuite éliminées par l’organisme.

On trouve 2 types de lasers :
- Le laser nanoseconde, le plus ancien. Son utilisation est un peu plus longue et un peu plus douloureuse.
- Le laser picoseconde, dont le PicoWay utilisé par Ray studios est la version la plus aboutie.

La chirurgie

Le détatouage chirurgical consiste à retirer un motif grâce à une opération sous anesthésie locale. Le chirurgien coupe et enlève la partie tatouée de la peau du patient. L’épaisseur extraite dépend de la profondeur de l’encre. À l'issue de l'opération, le patient conserve une fine cicatrice.
L'avantage principal de cette technique est sa rapidité : elle ne nécessite qu’une seule et unique intervention. Toutefois, elle s’avère plus lourde que le laser et ne peut être réalisée que sur des zones charnues.

Chez Ray Studios, comment se passe le détatouage ?

Chez Ray Studios, vous l’aurez compris, vous ne trouverez aucune pommade de détatouage miraculeuse, mais des traitements au laser, effectués par des médecins expérimentés, possédant de réelles connaissances en médecine esthétique.

Nous utilisons le laser picoseconde Picoway afin de garantir à nos patients un détatouage efficace sur tous les pigments, sans endommager leur peau. En amont, les patients sont conviés à un rendez-vous d'information durant lequel nous vérifions qu’ils ne font pas l’objet de contre-indications au détatouage et leur expliquons plus en détail le principe du traitement au laser qu’ils s’apprêtent à réaliser.

Les séances sont espacées de huit semaines environ, réduisant de moitié le temps de prise en charge en comparaison au laser classique. La cicatrisation est également rapide, à condition bien sûr de suivre assidûment le protocole de soin aftercare : éviter le soleil entre chaque séance, utiliser une protection solaire en cas d’exposition, attendre 48h avant de faire du sport, manger sainement, boire beaucoup d’eau et limiter sa consommation d’alcool et de tabac au maximum.

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter au 01 60 20 27 93 ou à réserver un rendez-vous d'informations en cliquant ici.